L’isolation des combles : comment ça marche ?

L’isolation des combles est une phase essentielle, en construction et en rénovation d’habitat, et pourtant trop souvent négligée. Elle garantit le confort thermique d’une maison. Il faut savoir que par le toit de la maison s’échappent 30 % de la chaleur. Aussi, voici 5 points à appliquer pour réussir l’isolation de ses combles.

Critères de performance des isolants

Il convient, tout d’abord, de choisir un isolant performant.
Pour du neuf, il faut respecter les exigences de la RT2012, nouvelle règlementation thermique. Elle est exprimée par un coefficient de résistance thermique (R) qui, pour une habitation neuve, est de R=8m2.K/W. La valeur R représente la capacité d’isolation thermique d’un matériau : plus la valeur R est élevée et plus l’isolation n’est efficace.
Quant à la rénovation, aucune obligation légale n’est imposée. Cependant, il est préconisé de choisir des isolants répondant aux critères du crédit d’impôt, à savoir R=7m2.K/W en ce qui concerne l’isolation des planchers des combles perdus et R=6m2.K/W pour l’isolation des plafonds.
Le respect de ces normes permet de bénéficier du crédit d’impôt de 30 %, limité à 100 € par m2 si les parois sont isolées extérieurement.

Privilégier la qualité

Une isolation réussie et pérenne passe par la qualité des matériaux utilisés. Il convient d’utiliser des isolants de bonne qualité conformes aux caractéristiques de performances mentionnées dans la RT2012 pour le neuf et, pour la rénovation, conformes aux exigences du crédit d’impôt.
Il est préférable de choisir un professionnel tel que Mes Combles Gratuits pour l’exécution de ses travaux. En effet, un isolant mal posé n’aura pas la même efficacité dans le temps, et, par conséquence, aura des répercussions négatives sur la consommation et sur la facture énergétique.

Isolation avant le changement de chauffage

Investir dans un bon matériau pour l’isolation de ses combles est synonyme d’économie d’énergie par la suite. Aussi, la règle essentielle dans ce domaine est la suivante : ne pas investir dans un système de chauffage avant d’effectuer l’isolation de l’habitation et, en particulier, celle des combles. Ces travaux, bien réalisés, induiront une diminution des besoins thermiques. Faire établir un bilan thermique, après avoir réalisé des travaux d’isolation de combles, permettra d’opter pour une installation de chauffage adéquate, ni insuffisante, ni trop puissante.
Il est également impératif de faire effectuer un bilan de la toiture et des combles avant de remplacer son installation de chauffage.

Isolation et ventilation

La ventilation des combles est un autre point à ne pas négliger au risque d’entraîner, en période estivale, un inconfort thermique. Pendant l’été, malgré une isolation de qualité, la chaleur peut stagner sous les combles. Un système de ventilation, genre VMC double flux, activé en soirée permettra d’aérer et de diminuer la température pour procurer un rafraîchissement aux combles qui garderont alors une température plus fraîche durant la journée. D’où des éventuelles économies de climatisation !

Isolation des combles aménagés

L’aménagement des combles passe par une isolation efficace sans perdre trop de surface habitable pour autant. L’isolation doit, cependant, rester prioritaire. Dans la foultitude d’isolants disponibles sur le marché, il en existe des spécimens peu épais, respectueux des standards. Pour effectuer une isolation performante en optimisant l’espace, il convient de se diriger vers des matériaux isolants à faible lambda et au R élevé. La valeur lambda exprime la conductivité thermique d’un isolant, plus faible est le lambda et plus isolant est le matériau.
Autre option pour ne pas trop perdre de précieux mètres carrés lors de l’isolation de vos combles : faire une isolation extérieure, solution qui présente de nombreux avantages dont celui de ne pas encombrer les combles durant les travaux.

On l’aura donc bien compris : l’isolation des combles n’est pas un comble mais constitue un excellent moyen de réaliser des économies d’énergie substantielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *